Jeu de piste à Volubilis

“Quand j’étais petite, je trouvais ma maison vraiment étrange. Elle ne ressemblait à aucune des maisons que je connaissais. Et quand je demandais à mon père pourquoi elle était si étrange, il me répondait qu’elle n’était pas étrange, qu’elle était moderne.”

Chouchoute à pioché ce livre un jour à la médiathèque. Elle me l’a amené et est allée en chercher un autre. Pour l’instant le principe de se poser dans la médiathèque, pour lire un livre, n’est pas encore acquis. Et, le personnel de la médiathèque à beau être tolérant, le jour où elle a entrepris de faire une tour de Pise en poufs pour finalement grimper dessus (je dois dire d’ailleurs que sa construction était pas mal du tout) est moyennement passé …

Bref, ce livre je l’ai lu pendant qu’elle continuait à mettre le bazars partout profiter des joies de la lecture. Je l’ai trouvé étonnant et passionnant. La visite de la maison vaut le détour et le secret que cherche la petite fille m’a intrigué.

Je l’ai lu plus tard, avec Chouchoute, à la maison. Dans les premières pages il y a le salon. Dans ce salon, tout en haut, on voit un tableau de Miró. Chouchoute l’a repéré tout de suite en disant « je connais ça ». Ça fait partie de la première série de petites cartes sur les peintures que je lui avait fait. Comme quoi, mon ambition de lui faire connaitre autre chose que les visuels Disney / Pixar est en bonne voie.

La lecture du livre m’a donné envie de faire des cartes sur toutes les références de design du bouquin, peut être plus pour moi que pour elle … Mais bon, chaque chose en sont temps … cela dit j’ai bien noté que le jour où je serai motivée ce livre est un bon point de départ.

Publicités

Anne… la maison aux pignons verts

J’adore la petite maison dans la prairie et  j’ai vu Pollyanna au moins 100 fois.

Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre parler, à 33 ans, de Anne … la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery. Comment se fait il que on ne m’en ai pas parlé avant ? J’ai bien pensé à m’en plaindre à on mais je n’ai pas ses coordonnées. Je me suis donc indignée en silence … mais quand même … à 33 ans !

La Fnac dit que :

Livre-culte au Canada et dans de nombreux pays, ce roman relate l’adoption d’une petite fille, et déborde de sa joie de vivre. Cette jeune fille a une capacité inégalable à l’émerveillement devant la beauté de la nature environnante. Ce livre d’un autre temps, plein de bons sentiments et un peu mielleux, fait penser un peu à la petite maison dans la prairie mais procure une grande bouffée de fraîcheur finalement pas désagréable.

Pour illustrer j’ai mis une jolie couverture mais il va de soi que la couverture de la version traduite en français est hideuse. C’est pour punir les petites filles qui n’ont pas assez bien travaillé l’anglais à l’école. J’essaye pourtant de me rattraper en réclamant des cours d’anglais à mon employeur qui ne semble pas comprendre l’impérieuse nécessité que je puisse commander des jolies éditions anglaises …

Lucile n’ayant que 3 ans il me semblait trop difficile d’attendre qu’elle apprenne à lire pour le commander « pour elle », j’ai donc assumé et je l’ai commandé pour moi.

Je n’en parlerai pas ici si j’avais trouvé que c’était tout pourri. Donc j’ai beaucoup aimé. Le tome 2 est commandé / expédié / arrivé / en attente que je finisse le livre en cours pour pouvoir me replonger confortablement dans le gentil quotidien de la maison aux pignons verts.

Aligato

Ce week-end, petit tour à la Fnac, j’étais sensée être raisonnable car j’attendais 3 livres commandés sur leur site quelques jours avant. C’était juste comme ça, pour faire un petit tour.

Mais bon … à la Fnac il y a plein de livres et je n’ai aucune volonté et en plus j’ai un enfant ce qui me donne une excuse supplémentaire … bref …

Ce livre là crépitait dans son rayonnage tel un objet de quête :

A la couverture, il a l’air trop beau, et dedans il l’est encore plus.

Evidemment c’est pas pour moi, c’est pour Chouchoute .. si si … elle dans le magasin elle préférait n’importe quoi avec une licence Disney / Pixar … mais je suis sure qu’au fond elle a été très heureuse de remettre à leur place tous ces livres et carnet de coloriages Cars et qu’on prenne celui là … même si pour l’instant elle refuse toujours de le regarder …

Pour ma défense, on a beaucoup lu toutes les deux ce livre là :

Ils fonctionnent tous les deux sur le même modèle, une fée par double page, présentée avec un dessin de la mort qui tue et un joli texte, le tout illustrant une qualité, un très de caractère, etc.

La caissière de la Fnac m’a parlé de ce livre, d’une édition précédente et de contes japonais trop beaux chez cet éditeur et avec la même illustratrice je suppose.

Après ce premier craquage j’étais résolue à être raisonnable.

Oui mais …

Un peu plus loin, je vois ce livre :

Bon là vraiment ça relève du complot. J’ai une addiction aux fêtes traditionnelles, au Japon et aux livres.

En plus, fêter des fêtes d’une autre culture c’est très montessori et j’ai une addiction à montessori …

Il y a une fête par mois, au mois d’août c’est O-BON, la fête des ancêtres. du coup l’histoire de cette fête est expliquée, il y a un bricolage en lien avec la fête, ici un concombre-cheval et une aubergine-vache et des recettes étape par étape BananaChoco et Okonomiyaki. Chérie ayant une addiction à la cuisine japonaise elle ne m’a pas aidée.

De toutes façons la Fnac c’est toujours dangereux, alors qu’étrangement Foot Locker, Bouygues Telecom ou  Micromania je peux y passer un après midi (contrainte et forcée évidemment) sans être tentée une seule seconde.

Par contre, j’ai fais preuve d’une force de caractère exceptionnelle et d’une volonté hors du commun en n’achetant pas ce livre de toute beauté et de toute magnificence :

C’est un livre pop-up tout à fait magnifique. En plus Lucile n’a pas de livres pop-up !

Mais j’ai été très raisonnable. Par contre je l’ai noté dans un coin de ma tête, et du coup dans le blog maintenant, car je trouve que c’est un joli cadeau à faire à un enfant.