Rochefort-en-Terre

Pendant le week-end « incruste en Morbhiban », notre 2ème journée a été consacrée à la visite de Rochefort-en-Terre. Cette fois, voulant notamment éviter d’arriver à la nuit tombée, nous sommes parties le matin avec le pique-nique qui va bien. Le nom ne me tentait pas, je ne sais pas trop pourquoi … ça ne m’évoquait pas le mignon village de pierre que c’est en réalité.

Déjà, premier point positif, à l’arrivée un parking bien indiqué, avec pleins d’arbres pour être à l’ombre, c’est peut être un détail pour vous en ce mois d’octobre pluvieux, mais pour nous ça voulait dire beaucoup en ce mois de juillet caniculaire. Pareil pour le pique-nique que nous avons pris dans un coin tranquille, dans l’herbe, à l’ombre.

Ensuite, je dis village parce que c’est très mignon mais en fait c’est assez grand, il y a donc de quoi faire. C’est tout en pierres et très fleuri. Les façades sont magnifiques. Il y a plein de petites boutiques et d’artisans d’art et ça, ça compte, j’aime les boutiques. Il y en avait une pleine de très jolis vêtements d’enfant fait main. Il y avait les grandes pièces de patron et un petit atelier visible dans la boutique. J’aurai bien aimé acheter un patron justement plus qu’une tenue mais malheureusement le vendeur n’a pas su me dire si c’était éventuellement possible.

Chouchoute a adoré le marchand de savons. Des petits savons de toutes les couleurs et de toutes les formes. Elle est repartie avec un petit éléphant orange soigneusement choisi et qu’elle montrait ensuite dans toutes les autres boutiques en disant « regarde ! ». Les commerçants sont globalement très gentils d’ailleurs.

Elle a aussi beaucoup aimé l’église qui vaut vraiment le coup d’œil. Elle a un des plafond peint en bleu avec des étoiles dorées, c’est très joli. Et les vitraux sont particulièrement colorés et lumineux. Et avec la chaleur dehors la fraîcheur dedans était très agréable, mais bon ça c’est dans presque toutes les églises.

Chérie a adoré le marchand de bières et est repartie avec un joli assortiment de bières et un peu de cidre pour prolonger les bienfaits du week-end une fois de retour à la maison. Comme toujours les bières locales sont un mélange de bonnes et de mauvaises surprises. A ce sujet, chérie, si tu me lis, tu devrais faire des tests conso de bières locales dans ton blog, comme ça tu garderais une trace de ce qu’il faut / ne faut pas acheter la prochaine fois. On se cale une réunion et on en parle ok ?

Je me suis fait offrir une jolie boite en fer rétro avec des jolis pansements dedans. J’en ai un actuellement, et je reste très digne au travail avec mon pansement « ça picote ».

C’est un village ou je retournerai avec plaisir parce que je suis loin d’avoir tout vu.

IMAG0538 IMAG0539 IMAG0540 IMAG0546 IMAG0549

Musée du poète ferrailleur

Au mois de juillet, je nous ai astucieusement invitées dans les vacances de ma maman et de ma tante pour un long week-end dans le Morbihan.

On était là 3 jours et on a profité à fond des 3 jours. Ça avait vraiment un avant goût de vacances.

Avant d’arriver au gîte nous avons fait une petite halte sur la route à l’aire de Brocéliande pour prendre des petits prospectus. Pour moi, les vacances commencent toujours par une visite à l’office du tourisme pour planifier les réjouissances.

On fait le plein de papiers, chouchoute s’est fait offrir un frisby par la station essence. Et on part en quête du gîte dans la campagne bretonne ou tout est toujours clairement indiqué …

Les divers prospectus étaient pleins de choses à voir absolument. J’ai établi un planning sur 15 jours avant de me rendre à l’évidence … il faudra revenir.

Parmi les jolis papiers, il y en a un qui m’a laissée sceptique. Celui du Musée du poète ferrailleur. Autant, le côté ferrailleur d’accord … mais le côté poète … j’étais moins sûre. Le côté « oui jé souis oune artiste » me fait plus peur qu’autre chose. Parce qu’entre les artistes colleurs de mouettes de serviettes en papier et ceux trop « artiste » pour être compris par le reste de l’humanité je suis devenue hermétique à l’art estival.

Mais en nous promenant aux alentour, j’ai vu au loin ces petites maison curieuses, et ça m’a donné envie de voir le reste.

La visite m’a enchantée. D’abord Chouchoute était conquise ce qui est un bon point. Il y a pleins d’automates beaux et poétiques qu’il faut activer en appuyant sur le bouton. Les enfants adorent les boutons. C’est un travail vraiment beau, tant sur l’objet en lui même que sur les ombres qu’il procure en s’animant et sur les mécanismes qui dansent harmonieusement. Et puis ces petites phrases et ces collages sur les murs … le côté accueillant … qui fait qu’on est content d’être là … qu’on  peut toucher les choses, interagir avec elles, il y a une vraie communication qui se crée entre l’artiste et le visiteur.

Finalement j’aime bien la poésie … et je vais essayer d’arrêter les préjugés sur les artistes …

IMAG0574 IMAG0583IMAG0581 IMAG0585 IMAG0588 IMAG0590 IMAG0596 IMAG0602 IMAG0605 IMAG0607 IMAG0609 IMAG0610