Rochefort-en-Terre

Pendant le week-end « incruste en Morbhiban », notre 2ème journée a été consacrée à la visite de Rochefort-en-Terre. Cette fois, voulant notamment éviter d’arriver à la nuit tombée, nous sommes parties le matin avec le pique-nique qui va bien. Le nom ne me tentait pas, je ne sais pas trop pourquoi … ça ne m’évoquait pas le mignon village de pierre que c’est en réalité.

Déjà, premier point positif, à l’arrivée un parking bien indiqué, avec pleins d’arbres pour être à l’ombre, c’est peut être un détail pour vous en ce mois d’octobre pluvieux, mais pour nous ça voulait dire beaucoup en ce mois de juillet caniculaire. Pareil pour le pique-nique que nous avons pris dans un coin tranquille, dans l’herbe, à l’ombre.

Ensuite, je dis village parce que c’est très mignon mais en fait c’est assez grand, il y a donc de quoi faire. C’est tout en pierres et très fleuri. Les façades sont magnifiques. Il y a plein de petites boutiques et d’artisans d’art et ça, ça compte, j’aime les boutiques. Il y en avait une pleine de très jolis vêtements d’enfant fait main. Il y avait les grandes pièces de patron et un petit atelier visible dans la boutique. J’aurai bien aimé acheter un patron justement plus qu’une tenue mais malheureusement le vendeur n’a pas su me dire si c’était éventuellement possible.

Chouchoute a adoré le marchand de savons. Des petits savons de toutes les couleurs et de toutes les formes. Elle est repartie avec un petit éléphant orange soigneusement choisi et qu’elle montrait ensuite dans toutes les autres boutiques en disant « regarde ! ». Les commerçants sont globalement très gentils d’ailleurs.

Elle a aussi beaucoup aimé l’église qui vaut vraiment le coup d’œil. Elle a un des plafond peint en bleu avec des étoiles dorées, c’est très joli. Et les vitraux sont particulièrement colorés et lumineux. Et avec la chaleur dehors la fraîcheur dedans était très agréable, mais bon ça c’est dans presque toutes les églises.

Chérie a adoré le marchand de bières et est repartie avec un joli assortiment de bières et un peu de cidre pour prolonger les bienfaits du week-end une fois de retour à la maison. Comme toujours les bières locales sont un mélange de bonnes et de mauvaises surprises. A ce sujet, chérie, si tu me lis, tu devrais faire des tests conso de bières locales dans ton blog, comme ça tu garderais une trace de ce qu’il faut / ne faut pas acheter la prochaine fois. On se cale une réunion et on en parle ok ?

Je me suis fait offrir une jolie boite en fer rétro avec des jolis pansements dedans. J’en ai un actuellement, et je reste très digne au travail avec mon pansement « ça picote ».

C’est un village ou je retournerai avec plaisir parce que je suis loin d’avoir tout vu.

IMAG0538 IMAG0539 IMAG0540 IMAG0546 IMAG0549

Josselin

Lors de notre week-end incruste dans le Morbihan nous sommes allées nous promener à Josselin. J’y étais déjà allée il y a fort fort longtemps, et je me souvenais d’un très beau château mais c’est à peu près tout.

C’était donc la visite du jour. Le temps de petit-déjeuner … de profiter du jardin … de faire les jeux de logique dans le livre de mots croisés de maman … de prendre un petit café … de regarder chouchoute jouer au toboggan … de prendre l’apéro … de déjeuner à l’ombre d’un grand arbre les pieds dans l’herbe … de prendre un pti café … d’envoyer chouchoute et sa mère à la sieste … de voir revenir chouchoute mais pas sa mère au bout de 20 minutes … de regarder chouchoute et ma tante jouer dans la petite piscine au milieu du jardin … d’esquiver les arrosages intempestifs en les dirigeant sur la mère … de prendre 2-3 coups de soleil … d’aller réveiller la « petite » de sa sieste … de prendre le goûter …. on était prêtes à partir. Il devait être 17h.

Du coup forcément, quand on est arrivées … l’office du tourisme était fermé … le château était fermé … le musée des poupées était fermé … et petit à petit il n’y a plus eu grand chose d’ouvert.

Cela dit je me suis astucieusement garée pile poile devant la plus jolie boutique de la ville dans laquelle j’ai fais l’acquisition de mon nouveau sac que j’aime et d’un petit sac de perles à 50 centimes demandé par chouchoute avec lequel elle joue beaucoup et qu’elle a considéré comme un cadeau magnifique.

DSCF7554

On a quand même pu apprécier le magnifique et grandiose château, la jolie église, les petites rues, les petites places, un joli jardin avec une expo photo et une horloge à eau. Bref, un moment très agréable.

Et nous avons fini la journée par une petite crêpe en terrasse et c’est vraiment un chouette souvenir, parce que chouchoute à pu courir sur la petite place et jouer avec d’autres enfants pendant que l’on dînait tranquillement, il n’y avait pas de voitures et c’était assez petit pour qu’elle puisse aller jouer sans que j’ai peur.

horloge a eau

L’Ange de Quelven

Le 15 août je pense à Quelven.

D’abord à la vallée du Blavet qu’on voyait de chez mes grands parents. C’était très important de regarder si on voyait le clocher de Quelven au loin, si c’était le cas ça voulait dire qu’il allait ne pas pleuvoir faire beau. J’ai souvent essayé de le voir ce clocher, j’ai dû voir des centaines de clochers différents qui étaient peut être des antennes ou des poteaux électriques …

A Quelven il y a une magnifique Basilique, c’est d’ailleurs étonnant un tel bâtiment au milieu de rien. Dans mon souvenir c’est au milieu des champs, avec quelques routes autour et quelques maisons, mais à peine … Cela dit je crois que mes souvenirs sont peut être loin de la réalité.

Je n’y suis allée que des 15 août, pour le pardon.

Il fallait faire un peu de route, ensuite on se garait dans un champ, en rang d’oignon, le pardon faisait venir du monde.

On montait une route, on passait devant la fontaine. Je reste persuadée qu’il y a des fées dans le coin, c’est la Bretagne quand même. Et puis un peu de route encore et on arrivait près de la « chapelle » dixit mon grand-père.

Il y avait une messe dehors, je ne sais plus très bien si on avait des fauteuils pliants ou si on restait debout. La messe m’ennuyait mais j’étais heureuse d’être là car je savais que le meilleur allait suivre. Une fois j’ai poussé jusqu’à aller aux vêpres. C’est bien une fois. comme ça je peux dire que je l’ai fais … et ça me semble plus abordable que l’Everest comme exploit.

Après les religiosités, on allait pique niquer à l’ombre dans un champ avec les fauteuils pliants. Le meilleur restait à venir.

Ensuite on retournait près de la chapelle. Il y avait une procession, qui dit procession dit super bannières brodées de jolis fils qui brillent et statues ornées de froufrous et de fleurs ce qui est très agréable à regarder. Mais bon …osef la procession et tout … car le meilleur restait toujours à venir.

Et enfin, le clou de la journée …. la descente de l’ange. Qui descendait du haut du clocher pour allumer un grand feu. L’ange descend trois fois ce qui donne trois occasions de se réjouir.

La descente de l’ange ce n’est pas vraiment des religiosités … c’est un truc un peu magique … comme les fées … c’est la Bretagne.