Rochefort-en-Terre

Pendant le week-end « incruste en Morbhiban », notre 2ème journée a été consacrée à la visite de Rochefort-en-Terre. Cette fois, voulant notamment éviter d’arriver à la nuit tombée, nous sommes parties le matin avec le pique-nique qui va bien. Le nom ne me tentait pas, je ne sais pas trop pourquoi … ça ne m’évoquait pas le mignon village de pierre que c’est en réalité.

Déjà, premier point positif, à l’arrivée un parking bien indiqué, avec pleins d’arbres pour être à l’ombre, c’est peut être un détail pour vous en ce mois d’octobre pluvieux, mais pour nous ça voulait dire beaucoup en ce mois de juillet caniculaire. Pareil pour le pique-nique que nous avons pris dans un coin tranquille, dans l’herbe, à l’ombre.

Ensuite, je dis village parce que c’est très mignon mais en fait c’est assez grand, il y a donc de quoi faire. C’est tout en pierres et très fleuri. Les façades sont magnifiques. Il y a plein de petites boutiques et d’artisans d’art et ça, ça compte, j’aime les boutiques. Il y en avait une pleine de très jolis vêtements d’enfant fait main. Il y avait les grandes pièces de patron et un petit atelier visible dans la boutique. J’aurai bien aimé acheter un patron justement plus qu’une tenue mais malheureusement le vendeur n’a pas su me dire si c’était éventuellement possible.

Chouchoute a adoré le marchand de savons. Des petits savons de toutes les couleurs et de toutes les formes. Elle est repartie avec un petit éléphant orange soigneusement choisi et qu’elle montrait ensuite dans toutes les autres boutiques en disant « regarde ! ». Les commerçants sont globalement très gentils d’ailleurs.

Elle a aussi beaucoup aimé l’église qui vaut vraiment le coup d’œil. Elle a un des plafond peint en bleu avec des étoiles dorées, c’est très joli. Et les vitraux sont particulièrement colorés et lumineux. Et avec la chaleur dehors la fraîcheur dedans était très agréable, mais bon ça c’est dans presque toutes les églises.

Chérie a adoré le marchand de bières et est repartie avec un joli assortiment de bières et un peu de cidre pour prolonger les bienfaits du week-end une fois de retour à la maison. Comme toujours les bières locales sont un mélange de bonnes et de mauvaises surprises. A ce sujet, chérie, si tu me lis, tu devrais faire des tests conso de bières locales dans ton blog, comme ça tu garderais une trace de ce qu’il faut / ne faut pas acheter la prochaine fois. On se cale une réunion et on en parle ok ?

Je me suis fait offrir une jolie boite en fer rétro avec des jolis pansements dedans. J’en ai un actuellement, et je reste très digne au travail avec mon pansement « ça picote ».

C’est un village ou je retournerai avec plaisir parce que je suis loin d’avoir tout vu.

IMAG0538 IMAG0539 IMAG0540 IMAG0546 IMAG0549

Publicités

Josselin

Lors de notre week-end incruste dans le Morbihan nous sommes allées nous promener à Josselin. J’y étais déjà allée il y a fort fort longtemps, et je me souvenais d’un très beau château mais c’est à peu près tout.

C’était donc la visite du jour. Le temps de petit-déjeuner … de profiter du jardin … de faire les jeux de logique dans le livre de mots croisés de maman … de prendre un petit café … de regarder chouchoute jouer au toboggan … de prendre l’apéro … de déjeuner à l’ombre d’un grand arbre les pieds dans l’herbe … de prendre un pti café … d’envoyer chouchoute et sa mère à la sieste … de voir revenir chouchoute mais pas sa mère au bout de 20 minutes … de regarder chouchoute et ma tante jouer dans la petite piscine au milieu du jardin … d’esquiver les arrosages intempestifs en les dirigeant sur la mère … de prendre 2-3 coups de soleil … d’aller réveiller la « petite » de sa sieste … de prendre le goûter …. on était prêtes à partir. Il devait être 17h.

Du coup forcément, quand on est arrivées … l’office du tourisme était fermé … le château était fermé … le musée des poupées était fermé … et petit à petit il n’y a plus eu grand chose d’ouvert.

Cela dit je me suis astucieusement garée pile poile devant la plus jolie boutique de la ville dans laquelle j’ai fais l’acquisition de mon nouveau sac que j’aime et d’un petit sac de perles à 50 centimes demandé par chouchoute avec lequel elle joue beaucoup et qu’elle a considéré comme un cadeau magnifique.

DSCF7554

On a quand même pu apprécier le magnifique et grandiose château, la jolie église, les petites rues, les petites places, un joli jardin avec une expo photo et une horloge à eau. Bref, un moment très agréable.

Et nous avons fini la journée par une petite crêpe en terrasse et c’est vraiment un chouette souvenir, parce que chouchoute à pu courir sur la petite place et jouer avec d’autres enfants pendant que l’on dînait tranquillement, il n’y avait pas de voitures et c’était assez petit pour qu’elle puisse aller jouer sans que j’ai peur.

horloge a eau

Promenade en Forêt

Lundi dernier, chouchoute a fait sa première sortie d’école. Elle est allée chercher des trésors dans la forêt. Il y a de quoi faire avec la forêt aux pieds du quartier si je puis dire. J’aurai adoré y aller mais ça tombait pile poil le jour de la réunion in-décalable que je ne pouvais absolument pas sécher …. bref … pas négociable. J’ai tenté de motiver chérie qui n’a pas été longue à se laisser convaincre mais le temps de se décider d’autres parents avaient pris la place, l’abus !! c’est beau cet investissement.

Evidemment chouchoute n’a rien voulu nous raconter de sa sortie, vu qu’elle n’aime pas raconter ses journées.

Du coup, et aussi juste parce que c’est sympa, samedi nous sommes retournées dans la forêt chercher des trésors pour ramener un peu d’automne dans la maison. J’avais peur que l’on ne trouve rien. Il faut dire que je suis méfiante sur les forêts ici, parce qu’une forêt en région parisienne ça ne peut pas être une vraie forêt. C’est de l’élitisme provincial. Bref, j’avais peur de ne trouver que des bouteilles de bières éclatées et des vieux sacs plastiques. Et en fait non, c’est une forêt presque normale. On a trouvé plein de choses, des jolies feuilles mortes, des glands, des faines, des châtaignes, des champignons que l’on a pas cueillis vu que je n’y connais rien et qu’ils sont donc tous potentiellement mortels, des jolies baies que l’on a pas cueillies non plus car potentiellement dangereuses aussi, des bouts de bois, des morceaux d’écorce, des végétaux séchés et je crois que leur variété et leur beauté est ce qui m’a le plus surpris.

Chouchoute a été très déçue de ne pas voir de loup ou de dragon. Elle a été très contrariée de faire l’expérience des orties qui piquent et des bogues de châtaignes qui piquent aussi.

En rentrant j’ai fait une petite composition de la récolte, j’espère que l’on va pouvoir en profiter longtemps. Il y a des glands qui germent alors je les ai mis dans du coton, je ne sais pas si ça peut aider, mais j’aimerai bien les voir se développer un peu. Pour les feuilles mortes j’ai vu 2 techniques de conservation, avec de la cire d’abeille et en les passant dans la plastifieuse. Vu que je n’avais pas beaucoup de temps devant moi j’ai testé la plastifieuse et le résultat est correct pour le temps que ça m’a pris. Mais ça fait un peu plastifié quand même forcement, je tenterais bien la cire plus tard, le rendu à l’air vraiment beau.

IMAG1156

IMAG1195

IMAG1194

Journée internationale du parler pirate

Quand j’était petite, ou jeune plutôt, il y avait à la cantine, dans le cadre de la semaine du goût j’imagine, des repas à thème. Le préféré de tous étant bien évidemment le repas américain avec son inégalable hamburger frites.

J’aime les repas à thèmes. Les américains font ça super bien, dans les séries tout du moins, et Pinterest tend à prouver que ça se vérifie dans la réalité.

J’ai donc, depuis longtemps, envie de faire plein de soirées à thème, mais en fait, vu qu’on a pas trop de temps tout ça, je ne le fais jamais. A part Halloween que j’ai fêté parfois et que je compte bien fêter à nouveau cette année.

Chouchoute grandissant, je suis de plus en plus intéressée par toutes ces fêtes. Parce que sans sortir forcement le grand jeu (on a fait venir un groupe de jazz et des taxis jaunes pour notre petite soirée New-York), une recette étrangère, des petits drapeaux sur des piques et deux trois truc imprimés pour faire l’ambiance et on peut partager quelque chose comme un moment à part, comme le jour américain à la cantine, en mieux et en famille.

Dans cette optique, je regarde souvent les fêtes du mois sur wikipedia. Parce que ça m’inspire plus quand c’est lié à une fête qu’à un pays même si la fête étant souvent lié à un pays ça revient finalement au même. Non je ne suis pas compliquée … Pour le mois de septembre il n’y a pas grand chose de transcendant …. enfin pas grand chose ne m’a transcendé plutôt (c’est comme on ne dit pas « ce n’est pas bon » mais « je n’aime pas »). Pas grand chose sauf cette fête qui est ressortie du lot … et qui n’est liée à aucun pays en plus … International Talk Like a Pirate Day soit Journée internationale du parler pirate voir même Journée internationale de la parlure piratesque. Bon c’est vrai qu’on est en octobre, mais suite à une gastro un concours de circonstances il y a eu un petit décalage sur octobre.

Quelques corsaires d’Etienne Blandin, des Long John Silver et des One Piece pour la déco.

1390686_683407381682869_221964129_n

Un cocktail vu ici.

IMG_3838

Un gâteau vu plein de fois sur Pinterest, le mien étant en version archi simple, et je trouve que ça le faisait quand même pas mal.

Des coloriages pour les enfants.

IMG_3840

Et des sets de tables cartes au trésors trouvées sur google image.

Et des sabres de pirates gonflables.

Et une playlist soigneusement élaborée par chérie pour mettre dans l’ambiance :

Yo_Ho_(A_Pirate_s_Life_for_Me)

Another Irish Drinking Song

Arrogant Worms – The Last Saskatchewan Pirate

Barrett’s Privateers

Bugger_Off

Irish Drinking Song – Drink And Fight

The Wild Rover

Pour le parler pirate par contre j’ai encore besoin entrainement. A part « Oh oh oh moussaillon ! » qui n’est même pas très convainquant je n’ai pas tenté grand chose. Mais chérie ayant décidé d’en faire une tradition je ferai ptêt’ mieux l’année prochaine !

Jolies confitures

Tous les étés je me morfond de ne pas faire de confiture, parce que je ne suis pas douée et que je n’ai pas d’arbres, donc pas de fruits à aller ramasser dans le jardin … bon et en plus on n’en mange presque pas. Tous les ans je regarde belle-maman faire 30 000 pots avec envie. Et une année, j’ai eu la chance de pouvoir participer, à ma façon, en lui donnant des petits carrés de tissus pour décorer ses pots. Ce qui m’a permis en plus de trouver une utilité à tous ces microscopiques échantillons que j’avais récupéré dans mon ancienne, très ancienne vie de vendeuse de rideaux.

C’est une bonne idée de cadeau, d’une couturière sans fruits à une cuisinière sans tissu.

Confiture (2)