Cadeau de naissance

Un petit cadeau de naissance, avec une petite couverture légère en polaire et coton, une brassière cache-cœur et un petit pantalon à taille élastiquée assorti, des Intemporels pour bébés.

J’aime bien faire des petites couvertures. Ce n’est pas compliqué, je trouve que ça sert toujours, plus tard ça peut être recyclé pour les poupées il ne faut donc pas la faire trop grande non plus.

J’aime beaucoup également la brassière cache cœur des Intemporels. D’abord, il y a des petits rubans, et tout est plus joli avec des rubans, et puis elle rend bien avec un tissu tout simple. Elle est en coton à pois gris, doublé en coton blanc. C’est quand même plus joli doublé. C’est avec ce modèle que j’ai appris au cours de couture comment monter correctement la doublure au bas des manches c’est à dire sans se retrouver à la fin avec quelque chose que l’on ne peut pas retourner, alors que l’on est obligé de découdre, x fois, jusqu’à abandon de l’idée pour se débrouiller autrement.

Pour finir,  un petit pantalon des Intemporels pour bébés toujours, en coton blanc avec du biais dans le tissu à pois en bas et au niveau de la ceinture.

IMAG0352IMAG0350Ensemnle Léa

Promenade en Forêt

Lundi dernier, chouchoute a fait sa première sortie d’école. Elle est allée chercher des trésors dans la forêt. Il y a de quoi faire avec la forêt aux pieds du quartier si je puis dire. J’aurai adoré y aller mais ça tombait pile poil le jour de la réunion in-décalable que je ne pouvais absolument pas sécher …. bref … pas négociable. J’ai tenté de motiver chérie qui n’a pas été longue à se laisser convaincre mais le temps de se décider d’autres parents avaient pris la place, l’abus !! c’est beau cet investissement.

Evidemment chouchoute n’a rien voulu nous raconter de sa sortie, vu qu’elle n’aime pas raconter ses journées.

Du coup, et aussi juste parce que c’est sympa, samedi nous sommes retournées dans la forêt chercher des trésors pour ramener un peu d’automne dans la maison. J’avais peur que l’on ne trouve rien. Il faut dire que je suis méfiante sur les forêts ici, parce qu’une forêt en région parisienne ça ne peut pas être une vraie forêt. C’est de l’élitisme provincial. Bref, j’avais peur de ne trouver que des bouteilles de bières éclatées et des vieux sacs plastiques. Et en fait non, c’est une forêt presque normale. On a trouvé plein de choses, des jolies feuilles mortes, des glands, des faines, des châtaignes, des champignons que l’on a pas cueillis vu que je n’y connais rien et qu’ils sont donc tous potentiellement mortels, des jolies baies que l’on a pas cueillies non plus car potentiellement dangereuses aussi, des bouts de bois, des morceaux d’écorce, des végétaux séchés et je crois que leur variété et leur beauté est ce qui m’a le plus surpris.

Chouchoute a été très déçue de ne pas voir de loup ou de dragon. Elle a été très contrariée de faire l’expérience des orties qui piquent et des bogues de châtaignes qui piquent aussi.

En rentrant j’ai fait une petite composition de la récolte, j’espère que l’on va pouvoir en profiter longtemps. Il y a des glands qui germent alors je les ai mis dans du coton, je ne sais pas si ça peut aider, mais j’aimerai bien les voir se développer un peu. Pour les feuilles mortes j’ai vu 2 techniques de conservation, avec de la cire d’abeille et en les passant dans la plastifieuse. Vu que je n’avais pas beaucoup de temps devant moi j’ai testé la plastifieuse et le résultat est correct pour le temps que ça m’a pris. Mais ça fait un peu plastifié quand même forcement, je tenterais bien la cire plus tard, le rendu à l’air vraiment beau.

IMAG1156

IMAG1195

IMAG1194

Pots à crayons

Dans la pédagogie Montessori les crayons sont rangés dans des pots, un pour chaque couleur. A disposition, bien évidemment, car les « enfants montessori » sont tous très sages et raisonnables et ne risquent pas de crayonner au feutre marron le beau canapé. D’ailleurs, quand bien même ils le feraient les « parents montessori » s’émerveilleraient devant tant de créativité.

Chouchoute a eu très tôt ses crayons et feutres rangés par couleur dans des petits pots. Notamment parce que je trouve ça très très joli. Egalement parce que je comprends que ça soit plus simple de « classer les couleurs » de cette manière et que ça puisse faciliter l’autonomie dans le rangement. En plus, c’est clairement plus facile de trouver la couleur que l’on veut comme ça qu’en farfouillant dans une trousse. Et enfin, ça donne envie de s’en servir.

Par contre, on a attendu un peu pour la mise à disposition. Pendant longtemps ils ont été dans une étagère trop haute pour elle mais bien visible et elle les demandait souvent. Puis, vers 2 ans et demi je crois mais honnêtement je ne me souviens plus exactement, on les as descendus sur une sorte de petit bureau installé dans le salon. J’aime qu’elle puisse les voir à disposition, ainsi que les ciseaux et la colle. J’aime aussi qu’on puisse jeter un œil sur tout ça. Un peu plus tard elle aura un bureau dans sa chambre, on commence à y réfléchir, mais on est pas prêtes …. En plus, chouchoute aime rester avec nous dans le salon, donc déménager tout ça dans sa chambre c’est le meilleurs moyen pour qu’elle n’y touche plus.

Les pots c’est juste des pots de yaourt. Ils ne sont pas marqués par une couleur puisque, avec les crayons dedans, la couleur se voit très bien. Et puis, dans le principe, et là il est clair que c’est seulement un principe, elle est censée remettre son crayon dans le pot après l’avoir utilisé, et donc tout, en principe toujours, reste parfaitement en ordre.

DSCF6370

IMAG0173

Sac de Tricot

Ma maman, pour son anniversaire, voulait un sac pour ses tricots, un comme le mien. Le mien étant en réalité celui de ma grand-mère et je ne sais pas du tout d’où il peut venir. Je l’ai regardé sous toutes les coutures, vidé entièrement, et on en mets du bazar dedans ! Et ramené au cours de couture pour avoir des conseils.

J’avais pris plusieurs tissus, des épais, des plus fin pour la doublure, différentes couleurs et donc ce lin enduit et ce coton fleuri qui étaient mes préférés certes, mais qui ont aussi reçu la majorité des suffrages des présentes au cours ce soir là. C’était plutôt facile à faire, et intéressant en plus. Surtout la grande poche de devant à laquelle j’avais renoncé la trouvant trop compliquée … et que … n’écoutant que mon courage … j’ai entrepris quand même, et en définitive c’était presque facile. Elle est bien pratique du coup ça aurait été dommage de s’en priver. J’aime aussi la petite poche sur le côté, de toutes façons, et là chérie ne me contredira pas, les poches ça sert toujours.

J’ai tressé du tissu pour les anses, ça fait féminin je trouve, et ce jour là chouchoute avait un petit haut mignon avec des bretelles tressées. Mon seul regret est que je n’ai pas coupé toutes les lanières dans le biais et du coup ça s’effiloche par endroits.

Dans l’ensemble j’étais très contente du résultat et la prof de couture l’a même trouvé plus beau que l’original ce qui n’est honnêtement pas faux.

IMAG0411 Sac Tricot

La Communiante – Jules Bastien-Lepage

Celle là, c’est un de mes coups de cœurs. Chouchoute ne s’y est pas vraiment intéressée pour le moment. Moi, elle m’accroche le regard, c’est la robe … j’aimerai la voir en vrai. Et puis ça me fait penser à ces photos de grand-mères, d’une des miennes notamment,  si belles dans leur tenue de communiante.

26-09-2013 13-03-25
Télécharger la fiche : La Communiante